logo
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Flash Marché de notre partenaire La Française

Informations générales

-

04/10/2018

Semaine du 24 au 28 septembre

 

Retour du risque italien sur le devant de la scène

Le dérapage budgétaire de l'Italie, qui avait été relégué au second plan des préoccupations du marché, a coiffé la petite progression initiée en début de semaine des indices européens. Giovanni Tria (ministre de l’Économie et des Finances en Italie) a refroidi les investisseurs en présentant un budget affichant un déficit de 2.4% du PIB alors que la rumeur voulait qu'il reste contenu en-deçà des 2%.  

En Europe, l’escalade dans la « guerre commerciale » entre les États-Unis et la Chine en milieu de semaine a eu un impact limité sur les marchés actions. Ces derniers ont cependant plié face au retour du risque italien. Cela n’a pas empêché le CAC 40 d’afficher une performance mensuelle légèrement dans le vert (+0.15%) tandis que l’Euro Stoxx 50 (indice boursier de la zone euro) recule de -1.32% en septembre. Le gouvernement italien a surpris les investisseurs en annonçant un objectif de déficit public 2019 bien plus élevé qu'attendu (2.4% contre 1.6% à 1.8%). Ce nouveau chiffre a fait ressurgir des inquiétudes sur le caractère soutenable de la dette publique de Rome, qui est le deuxième plus important de la zone euro, derrière la Grèce. Ce regain d'aversion pour le risque a naturellement affecté les obligations souveraines. Le rendement de l'emprunt à dix ans italien a donc bondi de 78 points de base à 3.16%, proche de son plus haut annuel atteint fin août (3.31%). De son côté, l'inflation annuel de la zone euro est ressorti à 2.1% en septembre 2018, contre 2% en août, selon une estimation publiée par l'office statistique de l'Union européenne.

Aux États-Unis, où les investisseurs sont moins concernés par la situation italienne, le Dow Jones (indice boursier de New York) a oscillé autour de l'équilibre. Au final, il enregistre une hausse mensuelle de +1.65%. Les dépenses des ménages ont augmenté de +0.3% le mois dernier a rapporté le Département du Commerce, conformément à ce qu'anticipaient les économistes. Cette hausse intervient à la suite d'une précédente progression de +0.4%. Les revenus des ménages ont pour leur part augmenté de +0,3% en août, soit légèrement moins que les estimations du consensus (+0.4%), après +0.3% le mois précédent.

Éditée par La Française, Société anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital de 73 368 840 € - RCS 480 871 490 - 128, boulevard Raspail 75006 Paris - France. Les informations contenues dans ce document ne sauraient constituer un conseil en investissement, une proposition d’investissement ou une incitation quelconque à opérer sur les marchés financiers. Les appréciations formulées reflètent l’opinion de leurs auteurs à la date de publication et ne constituent pas un engagement contractuel du Groupe La Française. Ces appréciations sont susceptibles d’évoluer sans préavis. Le Groupe La Française ne saurait être tenu responsable, de quelque façon que ce soit, de tout dommage direct ou indirect résultant de l’usage de la présente publication ou des informations qu’elle contient.


Offre privilège La Française : découvrez les avantages tarifaires qui sont réservées aux membres de Centrale Marseille Alumni à jour de leur cotisation

120 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Informations générales

Participez à la création du MOOC sur l'Intelligence Économique

User profile picture

Valérie Kensey

16 septembre

Informations générales

IESF Magazine : btp et génie civil, interview du président du groupe Setec...

User profile picture

Valérie Kensey

23 juillet

Informations générales

Offre partenaire sur les résidences étudiantes Appart'Etud de Néméa

User profile picture

Valérie Kensey

05 juillet