logo
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Jean-Claude Fayat (82), l'aventurier du BTP

Entreprise / Ingénieur

-

11/10/2017

"Quand je reste plus de quinze jours à Bordeaux, je commence à trépigner". Ce n'est pas la soixantaine approchante qui va lui faire changer de rythme. Jean-Claude Fayat, l'héritier de l'empire bordelais du BTP, qui pèse près de 20.000 salariés et 3,5 milliards d'euros de chiffre d'affaires, a la bougeotte. "Le voyage est ma passion, je pars plusieurs semaines tous les ans", s'enorgueillit le quadrilingue, dans son bureau de la rue du Palais-Gallien, à Bordeaux. Cette année, le fils aîné de Clément Fayat, élève rive droit (Libourne), prépare une expédition au Cambodge, un des derniers pays d'Asie qu'il n'a pas explorés, lui qui est déjà parti jusqu'en Antartique ou en Papouasie.

L'ingénieur formé à l'ESIM a contracté le virus lors d'un séjour de deux ans à Singapour. "C'est là que j'ai appris à parler anglais". A 25 ans, il entre dans l'entreprise familiale, pour y développer... les activités internationales. Il redresse ainsi la filiale italienne Marini, ce qui lui a permis "d'apprendre l'italien en négociant avec les syndicats les plus rouges du pays !". Sûr que sa fibre internationale n'a pas été étrangère aux performances du groupe qui réalise désormais 36% de ses activités hors de France, dont, par exemple, le nouvel aéroport géant d'Istanbul.

Habitué aux vols longue distance, le président garde pourtant les pieds sur terre. "La valeur de l'autonomie m'a été léguée par mon père, nous voulons continuer à avoir cette mentalité de PME", explique-t-il. Difficile d'imaginer un jour Fayat en Bourse - il possède de toute façon un peu plus de 50% des parts, le solde allant à son jeune frère Laurent, actuel directeur général.

Une réussite que la famille célèbre tous les week-ends depuis l'impressionnant "petit Chambord" de Clément-Pichon, dans le Médoc, un de ses propriétés viticoles (elle possède aussi La Dominique", dont les murs sont ornés de quelques toiles de grands maîtres impressionnistes.

Extrait de l'Express du 9 août 2017.

188 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Entreprise / Ingénieur

7ème édition des Journées Nationales de l'Ingénieur

User profile picture

Valérie Kensey

14 octobre

Entreprise / Ingénieur

Newsletter de l'Union des Associations d'Ingénieurs chimistes (UNAFIC) - Octobre 2019

User profile picture

Valérie Kensey

11 octobre

Entreprise / Ingénieur

Newsletter de l'Union des Associations d'Ingénieurs chimistes (UNAFIC) de Septembre

User profile picture

Valérie Kensey

23 septembre